Accueil Planet Metal

Angelizer - Poison Dreams
Poison Dreams
Death Metal
Durée : 19:25
Année : 2008
Label : Autoproduction
CHRONIQUE DE L'ALBUM

Angelizer est un groupe formé assez récemment (2007) sur Toulouse avec des membres qui officiaient déjà dans de bonnes formations (Fornication, E-Force) mais aussi le clavieriste Ipsos (Lyndwurm Orphans). Les voilà déjà avec un MCD entre les mains. Ca fait vraiment rapide alors est-ce du baclé ou non ? 4 titres nous permettent d'en juger et d'entrée de jeu, on attaque sur un "Sex, Blood and Cocaine" qui commence vraiment d'une façon mélodique avec une voix death bien grasse par Sire Cédric, déconcertant quand on le connait un peu mais vraiment énorme et brutal au final. Aurait-il voulu crystalliser ces emotions les plus extremes au sein du combo toulousain avec des paroles assez personnelles ? C'est le cas, je pense. La batterie fait un peu synthétique ( la caisse claire surtout je trouve ) mais celle-ci est vraiment varié alternant mid-tempo et blast bien placés, donc c'est pas trop génant. On retrouve aussi bien sur du clavier qui est là en appui sauf sur quelques parties courtes, où il est joué en solo. En ce qui concerne la guitare, et bien, on est droit dans le Death Suédois avec une bonne touche de Thrash et quelques bonnes mélodies Heavy : "Poison dreams" par exemple, qui finit sur une partie plus calme vraiment bien. "Starfall" et "Serpents" sont tout aussi bien bluffant avec un petit côté Rock. La guitare reste donc l'élément principal avec le Chant, la basse étant un peu laissée à l'abandon, noyée dans un lac de violence et de douceur. Car c'est celà qui fait la force de ce Mini Cd, une très bonne combinaison, naturelle, des parties rapides et mélodiques, une cohabitation improbable entre Dieu et Lucifer. Ils ont réussi le bon tour de force de nous sortir ça en 1 an, pour un résultat bluffant à tout niveau. Il ne reste plus qu'à attendre un album complet, tant ce "Poison Dreams" envenimé promet de vous contaminer à mort.

Chroniqueur : Trashercorpse