Accueil Planet Metal

Trigger the bloodshed - The great depression
The great depression
Death Metal
Durée : 34:12
Année : 2009
Label : Rising Records
CHRONIQUE DE L'ALBUM

On peut d'ores et déjà dire que le groupe souhaite nous sortir régulièrement des albums, le "Debut album" Purgation étant sorti l'an dernier ! Et on les comprend car leur arrivée sur la scène anglaise et internationale s'est plutôt faite remarquée, une sorte de buzz, avec des premières parties de Napalm Death, Narcosis, Soulfly, Messhuggah ou encore Cryptopsy. Pas loin de 200 concerts en 2008, ca commence à faire beaucoup. Avec tout ça , TTB trouve le temps de nous pondre cet album (qui sortira le 06 avril 2009) en espérant bien nous foutre une branlée sonore entre les feuilles encore une fois !

Ne vous fiez pas à l'artwork plutôt moyen de Toshihiro Egawa ( ah les gouts et les couleurs ... ) car ce cd est un concentré de bulldozers passés au broyeur, compactés dans ce petit bout de plastoc. 11 titres pour une durée classique d'une trentaine de minutes, largement suffisant pour en prendre pour son grade. The great Depression est encore plus Metal, encore plus massif et destructeur que le précédent opus, on découvre par-ci par là des rythmes à la Bolt Thrower, une légère ressemblance à Anaal Nathrakh par moment, des solis brefs mais qui aérent bien la bouillie épaisse du machin tel une boîte de conserve de cornedbeef ! Là où ca fait du bien aussi, c'est au niveau de la batterie. Celle-ci n'est pas vraiment en avant car le chant occupe bien l'espace (deux types de chant qui se gueulent dessus allègrement) mais ca gère avec un jeu qui marche beaucoup à coup de "double" et de bons roulements bien maitrisés. On ne s'en rend pas compte du premier coup mais elle envoit du bouzin sévère, ca blaste sec ! le côté Grind est moins présent je trouve, on est donc ici plus face à une machine de mort implacable (peut-être sans âme pour certains) mais d'une redoutable efficacité, qui sonne très Brutal Death US !

Les gars de TTB sont assez jeunes certes, mais nous propose un album de grande classe, technique juste ce qu'il faut, nullement soporifique et au final assez digeste malgrès que ce soit de la viande froide en boite ! Blurpppppp , j'en re-veux encore, blurpppppp ...

Chroniqueur : Trashercorpse