Accueil Planet Metal

Throne of katarsis - Helvete (Det iskalde morket)
Helvete (Det iskalde morket)
Black Metal
Durée : 53:27
Année : 2009
Label : Candlelight records
CHRONIQUE DE L'ALBUM

Throne of Katarsis est le projet d'un duo : Grimnisse and Vardalv. Cet album a déjà une pochette dans la pure tradition black metal comme il se doit, ce qui indique largement le style pratiqué :
- logo illisible - paroles blasphematoires
- pochette noir et blanc - musique crade et sombre
- deux mecs corpse-paintés - Ils jouent surement dans des grottes humides et crachent des flammes pour se réchauffer et se nicker la gorge ( et pas "se réchauffer et se nicker entre eux" ok ? ).

Certains apelle ça de l'honneté, de la dédication aux arts sombres et blablabla, bref du "true-isme". Alors que pouvons nous attendre d'autre que du réchauffé de Burzum, Darkthrone ou Burzum ou Darkthrone hein ?
Et bien la temperature du skeud est plutôt froide avec ces 5 titres qui approchent les 55 minutes. Vocaux écorchés au possible, guitares qui crachent toute la sauce insipide qu'elles peuvent avec des riffs qui tournent en boucle pendant des lustres sur lesquels on peut encore percevoir la poussière, un set de batterie que même Mamie Nova n'utiliserais pas dans sa cuisine : du pur True black Metal , je vous dit ! Ah nos deux pandas se sont fait plaiz sur cet album ! Quelques légers passages rapides sont là mais ce n'est pas là dessus que brillent de leur cuir clouté nos amis. Ils se révèlent meilleurs sur les parties plus mélodiques et d'ambiances "Brizz Fresh Touch" et pour ça, ils ont eu la main lourde. On retrouve un break à la sèche à la fin de "Summoning the horns" en plein milieu du CD qui est assez mignon ( on dirait du Georges Brassens ) et ensuite c'est deux titres plombant l'ambiance de presque 18 minutes et 10 minutes. Une grand messe obscure qui vous plonge dans l'obscurité totale ( oui je me me repete pas mal dans cette chronique, ca me met dans le bain du cd ). On en oublit la production merdique, les gresillements continuels, la voix de crevard catacombique pour rentrer dans une ambiance bien malsaine comme savent le faire les vrais !

Throne of Katarsis nous ouvre donc en fin de cd seulement les portes de son "Helvete" qui est au final plutôt de bon aloi malgrès les imperfections sonores (on revient au "true-isme") et les petites vannes à deux balles de ma chronique. Je crois bien que si ces mecs me croisent, ils me brulent direct mais bon, au diable l'hypocrisie ! Traditionnel, froid et bien dégueux - bref ce qu'il faut à un album de ce style mais ne crions quand même pas au génie malgrès quelques artifices comme la guitare classique ou un poil de violon sur le dernier titre "the darkest Path".


Chroniqueur : Trashercorpse