Accueil Planet Metal

Plaine Lugubre - O cher hiver
O cher hiver
Black Doom
Durée :
Année : 2010
Label : Autoproduction
CHRONIQUE DE L'ALBUM

Plaine lugubre sort ici son second split cd, le premier ayant été fait avec Totale Angoisse. Les deux comparses , Ashram et Hellébore noire partagent le cd avec Ulhart, groupe encore peu connu, dans la région de Pau, dont la spécificité est le chant en occitan et des textes liés au folklore pyrénéen.

L'album commence par 3 morceaux de ce groupe : Drembièras del osctl clot, Le fleu, Arrigot Lo Rei Darut. Voix torturée, guitare saturée mais mélodique, clavier atmosphérique, Ulhart joue le jeu d'un black pagan traditionnel. Les titres reste accèssibles et assez simples mais pourtant celà reste assez entrainant pour du black, avec quelques airs de gratte bien sympa qui contrastent carrément avec le chant de possédé qui hurle par dessus. ce qui est à mon avis le point fort de ce groupe. Ca pêche un peu au niveau de la production, surtout concernant le niveau sonore des instruments, pas assez homogène à mon goût mais l'ensemble reste correct, avec des compos variées et de bonnes idées au niveau des riffs. Un groupe pyrénéen à suivre de près.

Plaine lugubre a, quand à lui, 4 pistes : Le Dernier Crépuscule, Loin de la Compassion, O Cher Hiver, Le Requiem des Maudits. Le groupe continue dans sa lancée et se doit de clore le cd de la meilleure des façons, confirmer aussi peut-être une certaine évolution par rapport au premier split. L'intro est déjà bien lugubre justement avec "le dernier crépuscule", dans lequel figure le synthé seulement accompagné de bruits nocturnes. Le côté ambiant est toujours totalement présent dans les compos de ce duo atypique et étrange. La production n'a pas évoluée et nous fournit de son si cradingue, minimal même. Le chant y est hyper saturé, les textes étant presque déclamés tel de la poésie en hurlant et non véritablement chanté. Le clavier nous fournit des nappes atmosphériques qui confortent ce côté mélancolique et hyvernal. Je trouve que ça se gâte sur "O cher hyver", beaucoup moins bon. On dirait vraiment que ce morceau a été totalement baclé tellement ça sonne mal. Tant au niveau de la production que les riffs sur ce morceau, ça passe pas bien. On termine heureusement sur un titre bien opréssant, vraiment lugubre, dont les claviers ont une importance majeure et des textes en francais bien audibles. Plaine lugubre à donc quand même bien paufiné ces ambiances et son identité, mais il reste encore du chemin à parcourir pour enfin nous pondre quelque chose de grandiose.

Un bon petit plit de groupes de black français, avec un contraste assez étrange entre Ulhart et Plaine Lugubre; l'un étant plus traditionnel et mélodique et le deuxième plus sombre, dépréssif et mélancolique.

Chroniqueur : Trashercorpse