Accueil Planet Metal

Purulent Excretor - Sex, Beer and Grindcore
Sex, Beer and Grindcore
Grind
Durée : 29:30
Année : 2002
Label : Autoproduction
CHRONIQUE DE L'ALBUM

On ne sait que peut de chose sur de CD emblématique et d'une totale finesse d'esprit. Ca commence très fort avec un passage de Brain Dead intitulé " Total Démembrement " ou encore " Violer les p'tits singes " plus tard sur le CD. On a aussi droit à André Rieu avec une reprise, bien exécutée, d'un morceau classique à la guimbarde. " The anal Cuntdown " est un morceau repris d'Europe. Il a aussi le mythique morceau " Ragoutoutou ", on slame sur " Alakeuleuleu " version Punk, on part à la " recherche de chiottes perdues ", on rend hommage à Michel Blanc dans le film " Les bronzés ", à Al Bundy de la série " Mariés, deux enfants ", il mixe Métallica et pascal Obispo dans " The Pommade Master ", il réalise un super Hymne final sur " Casimir is gay " avec la musique de fin de Street Fighter à la trompette. La majorité des morceaux reste tout du même pur grind avec des pires Blast Beat, un chant Ultra Gore et parfois de la Guimbarde ( Ils aiment bien ça, c'est plus festif). Il y a des morceaux Black Metal comme " Anatrophia Merdosa " peut-être en référence à Anorexia Nervosa, mais ce n'est que de pires supputations de mon esprit qui adhère à l'esprit Purulent Excretor. En Bref, C'est un album fourre tout, résolument Punk pour l'esprit et Grind pour le style musical. On ressent leur attachement à la culture avec des références musicales, cinématographiques, télévisuelles imcomparables. Les pères spirituels de Gronibard et consors, cet album étant plus ancien. Un bon CD de soirée débauche !!!

Chroniqueur : Trashercorpse