CERNUNNOS FEST 2010 - Elysée Montmartre

Arrivée à l’Elysée Montmartre un peu avant 14h, je patiente presque sagement, avec une bonne corne a boire de ricard, jusqu'à l’ouverture des portes. Arrivé ce moment , je vais directement récupérer sans problème mon accred, avant d’aller faire un rapide tour des stands présents sur place, pour voir ce que les diverses échoppes avaient à nous offrir. Je trouve rapidement mon bonheur, du côté notamment du stand Chaosphere, ainsi que chez nos amis de holy records.

Peu de temps après, le groupe Viking’n’celte ouvre cette quatrième édition du Cernunnos Pagan Fest, avec un metal mélangeant thrash et musique trad, vous l’aurez deviné, s’inspirant du panthéon celte et scandinave. Deux homme en arme sont présents sur scène, mettant l’ambiance devant un public en forme...

Vient le tour du groupe Breton de musique traditionnelle/rock Tornaod. Pour ma part, j’ai suivi une petite parti de leur set, le temp de faire quelques photos, avant d’allez me rincer le gosier au bar. Heol telwen arrive sur scène, avec un seul but : mettre le feu ! Il enchaine des titres de leur premier album, comme "Kan en Kar", mais aussi des nouveaux titres en exclu que la foule découvre, en effectuant un très bon travail capillaire. Pour ma part, je ne suis vraiment pas déçu de leur set. Ensuite, arrivent les barbares d’Outre-rhin, XIV Dark Centuries. Musicalement leur musique me fait beaucoup penser à la musique du projet Heidevolk. Mais bon, le public été bien là pour XIV Dark Centuries et d’ailleurs, leur set fut ravageur, malgré un problème de son. Petite pause cigarette, mais là, petit souci, une file de deux cents personnes, et seulement quelques personnes dans le carré fumeur qui est tout petit. Les gorilles de la sécu n'y voyait aucun problème.

Maintenant, arrive mes confrères pyrénéens de Stille Volk, encore un des nombreux groupes, que j'attendais de voir avec impatience. Il commence avec un morceau tiré de leur dernier album, intitulée "danse de la corne", un morceau festif. Le public est tombé sous le charme. Stille volk enchainera avec des titres tel que "satyr cornu", ou encore "para lo lop", malgré quelques soucis d’accordage, car leurs instruments en bois n’ont supporté le changement de température. Maintenant, changement radical d’ambiance, les danois de Angantyr entre en scène, lâchant un énorme black metal malsain, corpse paint ensanglanté, des gratteux qui posent auprès des photographes. Le chanteur nous soufflera quelques coups d’oliphant, bref ça change de Stille Volk, mais c’est tout de même appréciable. Petite pause hypocras, avant de retourner dans le pit pour un groupe culte de la scène française : j’ai nommée Belenos. Malgré un son pourri, je reconnais tout de même quelques morceaux, dont "Morfondu" qui est un de mes morceaux favori. Mais malheureusement, mon ventre crie famine et je décide d’aller goûter la ripaille.

Pour finir ce festival, arrive en scène les Slaves de Arkona, un véritable événement a mes yeux et je doit avouer, que après avoir vu pendant des heure leur dvd live, ça fait tout de même bizarre de voir Mascha bouger comme une furie sur scène. Bien que je sois un peu déçu par le dernier album "goi rode goi", j’ai pu me régaler en écoutant des morceaux tel que "Rus" et pour leur première venu en France, je pense que la salle était à son comble du bonheur, conquise par leur si belle prestation. D’ailleurs, de la foule ont raisonné des cris « mascha i love you ». Je ne tiens pas a citer le nom de la personne qui a crié cette phrase si intelligente et sincère. Au final, ceux sont un tout petit peu moins de 800 personnes qui ceux sont déplacés pour la quatrième édition du Cernunnos Pagan Fest. Un grand bravo aux Acteurs de l’Ombre pour ce festival, plus particulièrement Vincent, Simon, ainsi que Marie…

"Le Slideshow du concert "
Photos d'Abellion
Trashercorpse