Troisième édition du festival Breton avec cette année la volonté d'avoir une affiche en béton armé avec entre autres Madball, Entombed, Punish Yourself, Loudblast, Pestilence, Sybreed, Destruction, Korpiklaani, Destinity, No Return, Tantrum, Dagoba, Sodom, Shining, Nightmare, Gorod, The CNK, Black Rain et j'en passe !

Un programme à la hauteur des ambitions, attirer les fanas de Métal au bord de la mer pour 3 jours de Fiesta à Séné, petite commune près de Vannes en Bretagne. Les organisateurs ont bossé d'arrache-pied pendant la semaine pour préparer ce grand moment, monter les scènes, prévoir les stands, la logistique, la restauration, l'acceuil des artistes afin d'avoir les meilleures conditions possibles.

Ayant passé la semaine sur Brest ( Merci Axelle ), j'avais un peu peur des conditions météo : il a casiment plû tout le temps durant cette semaine dans la ville portuaire. Heureusement, sur le Fest, mis à part le Jeudi soir et le Vendredi, le soleil est au rendez-vous; on se prend même quelques couleurs ! Après 2h30 de route avec du Watain à fond dans la bagnole, je trouve hyper facilement l'hotel où j'allais récupérer de la guerilla du fest, recharger les batteries ( dans tous les sens du terme ). Idem pour aller jusqu'au festival, Séné étant bien indiqué et le Motocultor étant bien trouvable grace à pas mal de panneaux indicatifs. C'est donc parti pour ces 3 jours intenses !

Merci à Yann pour avoir organiser cet évènement excellent, La mairie pour avoir eu les couilles d'acceuillir le fest, Bertrand pour la gestion Presse au top et avoir été à l'ecoute, Abir, Les bénévoles super sympas, les zicos avec qui j'ai pû bien discuter, voir même faire l'apéro, les photographes qui ont dû halluciner en me voyant avec mon appareil et le public excellent : respect.