Snakebite Fest 2008 - Salle des Fêtes de Labège

Toujours autant dans la bonne mulasse qui avoine, je suis ravi de voir que Fab de Snakebite ai pu nous booker cette date de la tournée pour toulouse, ce qui n'etait pas chose gagnée d'avance !

Une affiche conséquente et variée, avec des groupes locaux et internationaux avec la venue INHUME et DISGORGE, non présent sur nos terres depuis un bon moment déjà ! On retrouve ACETONE et leur Death castrais et castrateur pour attaquer la soirée ( kool la petite interview avec vous ^^ ), ANNIHILATION qui a bien fout le feu aussi, nos désormais habituels NOLENTIA, END qui nous propose un set à part dans le fest et une musique, comment dire, un peu plus étrange que le commun des groupes Metal de la soirée.Vient le tour d'E-force, avec un set ultra efficace, du bon thrash, idéal pour headbanger un bon coup et un son qui envoyait bigrement ! Je me suis vraiment éclaté sur leur set ! A noter aussi, l'entracte ultra barge avec un pur gars psychopathe et son projet de cybergrind, PETRIFIED" : guitare saturé, son samplé façon machine Robocop / Terminator, boite à rythme à donf et masque de Sub-Zero dégobillant une voix inhumaine ! Super ça aussi même si pas grand monde était là pour mater ce dingue. Enfin arrive les têtes d'affiche, en commançant par les italiens de GRIMNESS69. Du grind death irrévérencieux et destroy au possible, avec un chanteur à bloc, rageur, qui crache sur scène, qui fait des FUCK, qui hurle, bref une énergie qui a du plaire à pas mal de monde, je pense (lol). Juste après ça, c'est le carnage, l'apocalypse, le Saint-Poutrage Béni : INHUME !

Encore plus rouleau compresseur, avec deux frontmen de feu de dieu au chant, un bon graveleux rasé et Joost, le chevelu à la vois de porc égorgé. Le bassiste est tout aussi bien dans son genre, torse poil, avec sur le torse, un cadavre pendu par les poignets, logo du groupe. Un pur moment de carnage comme je les aime tant, je suis fan ! Enfin, on finit la soirée avec les mexicains de DISGORGE : du pur brutal death bien gore, un son massif, des riffs assassins. Les gars sont vraiment contents de jouer des titres piochés ici et là dans leur discographie, à l'aise dans leurs basques à languettes ( très old school ), arborant de beaux bracelets cloutés, histoire de faire des calins avec le public au cas où. Et c'est à peu près à une heure de sauvagerie que nous avons droit pour finir la soirée tels des zombies, déambulant sur le pavé de la Salle des Fêtes, complètement mort, la tronche en vrac et le t-Shirt poisseux !


"Le Slideshow du concert "


"Acetone au snakebite fest"



"INHUME medley de la tuerie "



"DISGORGE Medley del infierno "

 
Trashercorpse